•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réconcilier le passé et le futur du Canada, le cas des pensionnats autochtones

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Réconcilier le passé et le futur du Canada, le cas des pensionnats autochtones

Audio fil du mardi 30 mai 2017
Le premier ministre Justin Trudeau et le pape François sont assis face à face dans le bureau du pape au Vatican.

Le premier ministre Justin Trudeau a rencontré le pape François au Vatican. Les deux hommes ont discuté notamment des sévices commis par les prêtres dans des pensionnats pour autochtones au Canada.

Photo : La Presse canadienne / L'Osservatore Romano / Pool Photo

Justin Trudeau a récemment profité de sa visite au Vatican pour demander au pape de présenter des excuses formelles pour l'épisode canadien des pensionnats autochtones. Simon Jodoin a souligné le malaise du Canada.

La fondation du pays s’est faite sur les principes de l’idéologie colonialiste, selon laquelle les nouveaux arrivants devaient « assujettir le primitif ».

« C’est comme si [Justin Trudeau] devait défendre et même commémorer la fondation du Canada alors qu’elle est intrinsèquement liée à cette idéologie qui a permis ce genre de pensionnats », affirme M. Jodoin.

Le Canada n’a jamais eu droit à sa « rupture » historique entre le Canada colonialiste et le Canada qui se veut maintenant ouvert et multiculturel.

Ce ne seront pas les premières excuses faites, selon Simon Jodoin, et pas les dernières, tant que le Canada restera un pays de paradoxes.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi