•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

COVID-19 : un cocktail de soins unique prodigué au président Trump

Rattrapage du mercredi 7 octobre 2020
Une équipe de médecins en sarrau s'avance vers les journalistes.

L'équipe médicale qui s'occupe de Donald Trump, au moment de s'adresser à la presse.

Photo : Reuters / Jonathan Ernst

Comme on pouvait s'y attendre, le président américain, Donald Trump, a eu droit à tous les soins possibles pour le guérir de la COVID-19. Les traitements qui lui ont été prodigués sont toutefois loin d'avoir fait leurs preuves et se trouvent toujours à l'étape expérimentale. L'animateur Charles Tisseyre énumère les médicaments pour lesquels Donald Trump a, en quelque sorte, servi de cobaye.

1. Les anticorps monoclonaux

Très tôt, Donald Trump a reçu deux types d’anticorps pour l’aider à combattre la COVID-19. Les premiers anticorps provenaient d’un patient guéri et les autres avaient été développés dans l’organisme d’une souris. C’est quelque chose qui est très rare, précise Charles Tisseyre. Les essais cliniques de ce médicament ne font que commencer et il faut une autorisation spéciale de la Food and Drug Administration pour l’utiliser.

Il ajoute que des indications sur l’efficacité des anticorps monoclonaux ont été diffusées dans un communiqué émis par la compagnie qui les produit, mais qu’aucun résultat n’a encore été publié dans une revue scientifique.

2. Le remdésivir

Le remdésivir est un antiviral généralement réservé aux cas les plus sévères de COVID-19 et qui permet de raccourcir la période d’hospitalisation du patient.

Ce qui est spécial, c’est l’utilisation de ces deux médicaments [le remdésivir et les anticorps monoclonaux] ensemble, souligne Charles Tisseyre. Il n’y a pas d’indications, dans la littérature, d’une utilisation comme celle-ci qui aurait été validée et qui aurait donné des résultats probants.

3. La dexaméthasone

La dexaméthasone est un médicament anti-inflammatoire qui a déjà montré des effets intéressants contre la COVID-19 au cours d’une étude menée par l’Université d’Oxford, particulièrement chez les patients à un stade avancé de la maladie.

Comme ce traitement atténue la réponse immunitaire du patient au virus, on évite généralement de l’administrer en début de maladie afin de ne pas affaiblir le système immunitaire du malade.

Ce médicament est aussi connu pour avoir un effet psychologique chez le patient et le faire se sentir en pleine forme. C’est peut-être ce qu’on a pu voir de la part de Trump, qui a, très rapidement, commencé à se sentir très bien, indique Charles Tisseyre.

Mais même si le président américain laisse entendre qu’il a réussi à vaincre la maladie, l’animateur rappelle que la période d’observation d’un patient doit durer au moins 10 jours, car il n’est pas rare de voir une rechute après une apparente guérison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi