•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Repenser la vie culturelle nocturne de Montréal

Le 15-18

Avec Karyne Lefebvre

En semaine de 15 h à 18 h

Repenser la vie culturelle nocturne de Montréal

Des silhouettes de personnes dansant dans une boîte de nuit.

Si ces spectacles virtuels attirent des centaines de milliers, voire des millions, de gens, ils génèrent aussi beaucoup d’argent.

Photo : getty images/istockphoto / shironosov

Les espaces culturels nocturnes comme les boîtes de nuit et les salles de spectacle sont des lieux essentiels pour l'identité de Montréal. Alors qu'on assistait déjà depuis plusieurs années au déclin de ces espaces, la pandémie de COVID-19 les a fragilisés davantage. Pourtant, comme l'explique le chroniqueur Samuel Descôteaux-Fréchette, de nombreuses solutions existent pour dynamiser cette vie culturelle nocturne.

C'est alarmant, d'un point de vue culturel, parce que les racines de la vie nocturne de Montréal sont profondes.

Samuel Descôteaux-Fréchette

Que ce soit dans les années 1920, où la ville rayonnait sur la scène culturelle avec ses nombreux cabarets, ou encore pendant les années 1970, où Montréal était la reine du disco, la culture et la vie de nuit ont toujours été au cœur du rayonnement de la métropole.

En ce qui a trait à la fermeture de grands établissements comme le Divan Orange, Les Bobards ou encore le Fuzzy de Laval, de nombreux facteurs peuvent expliquer ce déclin : les changements culturels, les plaintes au sujet du bruit et la hausse des loyers. Toutefois, il existe aussi plusieurs solutions pour venir contrer ces obstacles, comme des mesures urbanistiques, notamment la création d'espaces de vie 24 heures sur 24 dans des zones compatibles avec la vie nocturne, ou encore la présence d'une nouvelle commissaire aux nuits montréalaises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi