•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Jardinage 101 avec Albert Mondor : comment planter ses légumes

Un homme jardin dans un bac de terre sur une galerie

Le jardinage gagne en popularité depuis le début des mesures de confinement.

Photo : Radio-Canada

C'est enfin le temps de planter les tomates, les poivrons et les concombres! L'horticulteur et biologiste Albert Mondor nous donne des conseils pour obtenir de beaux légumes cet été.

Pour faire pousser des tomates, des concombres et des poivrons, il faut d’abord un sol riche. Ça demande énormément de compost, précise Albert Mondor. Ce sont des plantes voraces. Elles sont comme les ados : elles ont toujours faim.

Il suggère d’utiliser un mélange fait de parts égales de terre et de compost. Il faut y ajouter quelques poignées d’un engrais riche en azote et en potassium. Certains engrais sont conçus spécifiquement pour ce type de plants. Ils sont généralement à dégagement lent, donc ils font effet sur une longue période. Il peut toutefois être bon d’en remettre au cours de l’été, selon l'horticulteur.

Graines ou plants?

Ceux qui n’ont pas fait pousser de semis de tomates devraient se tourner vers l’achat de plants. Albert Mondor affirme que des graines de tomates plantées à ce temps-ci de l’année ne donneront pas de fruits cet été.

Toutefois, il est toujours possible de semer des graines de concombres, de courges, de légumes-feuilles et de légumes-racines dans son potager.

Quant aux pommes de terre, il suffit d’en acheter à l’épicerie, de les laisser germer, puis de les planter.

Quelques conseils pour les tomates

L’horticulteur suggère de laisser les plants quelques jours sur le balcon, à la mi-ombre, en les rentrant à l’intérieur pour la nuit, afin de les habituer au climat extérieur, avant de les planter.

En ce qui a trait aux tiges secondaires qui peuvent pousser sur les plants au cours de l’été, Albert Mondor soutient qu’il n’est pas absolument nécessaire de les enlever, mais il recommande tout de même de retirer les premières tiges qui se pointeront : Sinon, vous allez avoir un plant qui va être un fouillis. Ça va être un véritable bosquet.

Il rappelle que, plus un plant aura de tiges, plus il donnera de fruits, mais ceux-ci seront plus petits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi