•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plaidoyer de Richard Bergeron pour le retour du cheval

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Le plaidoyer de Richard Bergeron pour le retour du cheval

Photo en noir et blanc montrant trois hommes se tenant sur une charrue tirée par un cheval.

Selon Richard Bergeron, les chevaux ont été utilisés pour toutes sortes de travaux à Montréal jusqu'au début des années 50. On voit ici un chasse-neige tiré par un cheval dans les années 30.

Photo : Archives de la Ville de Montréal

« Le cheval a été le plus valeureux compagnon de l'humain durant 5925 ans. Je n'enlève que les 75 dernières années. » Le chroniqueur municipal Richard Bergeron souhaite que les chevaux soient de nouveau présents dans les rues de la métropole, et il a toutes sortes d'idées pour mettre en valeur ce qu'il considère comme faisant partie du patrimoine vivant de Montréal.

Richard Bergeron a côtoyé les chevaux dans son enfance et il ne cache pas son amour pour ceux-ci.

Il est convaincu qu'il est possible de leur redonner leur utilité tout en veillant sur leur bien-être. Un cheval n’est jamais plus heureux que quand on le sort de sa stalle et qu’on le harnache pour travailler, soutient-il. Il est heureux de travailler, à la condition qu’on le respecte.

Richard Bergeron suggère, par exemple, d'utiliser des chevaux pour collecter les ordures dans les parcs de la ville. Il n’y a rien qui me choque plus que de voir un pick-up rouler sur la pelouse pour aller vider les poubelles dans un parc! s'exclame-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi