•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le père Jacques Couture, le ministre humaniste

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Le père Jacques Couture, le ministre humaniste

Le ministre Jacques Couture semble réfléchir tout en se tenant le menton.

Le ministre Jacques Couture à son bureau, en février 1977

Photo : Bibliothèque et Archives nationales du Québec / Bernard Vallée

Saviez-vous que si le Québec a le pouvoir de choisir une partie de ses immigrants, c'est grâce au père Jacques Couture? Il a été ministre de l'Immigration sous le premier gouvernement de René Lévesque. Son mandat a été fortement marqué par sa vision humaniste de l'immigration, comme l'explique l'historien Jonathan Livernois.

Jacques Couture avait beau être un prêtre, il était aussi un progressiste. Il exerçait [sa profession] dans le quartier populaire de Saint-Henri. Il était partout, relate l’historien. Il est l’un des fondateurs du CLSC de Saint-Henri, il aidait les locataires, il militait... Il a développé une vision de la ville qui était franchement différente de celle de Jean Drapeau. Ça rappelle qu’il y a eu des prêtres très progressistes au Québec dans les années 60 et 70.

Il a d’ailleurs donné des sueurs froides à Jean Drapeau lorsqu’il a remporté 40 % des voix aux élections de 1974. C’était une véritable gifle au visage de Jean Drapeau, affirme Jonathan Livernois.

Cela lui a permis de se faire remarquer de René Lévesque, qui l’a recruté dans son équipe. Une fois élu dans la circonscription de Saint-Henri, Jacques Couture a d’abord été nommé ministre du Travail. Il en a profité pour augmenter de beaucoup le salaire minimum, au point où il est devenu le plus généreux au Canada.

Jacques Couture a ensuite été transféré à la tête du ministère de l’Immigration, où il a beaucoup milité pour l’accueil de réfugiés d'un point de vue humanitaire.

C’était tout un homme. Il y a là un modèle d’humanisme dans un rôle ministériel.

Jonathan Livernois, historien

Il a également réussi à aller chercher plus de pouvoirs pour le Québec auprès d’Ottawa, dont la possibilité de choisir les travailleurs qualifiés qui immigrent dans la province.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi