•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les océans saturés de dioxyde de carbone

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Les océans saturés de dioxyde de carbone

Audio fil du mercredi 25 septembre 2019
Un passage se forme à travers les glaces.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a rendu public mercredi son rapport sur l’océan et la cryosphère, dans lequel il met en lumière les conséquences dévastatrices des changements climatiques sur l’Arctique et les populations qui y vivent.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Les océans occupent environ 70 % du territoire sur la planète et régulent, entre autres choses, le climat. Charles Tisseyre a survolé le dernier rapport du GIEC, un groupe d'experts intergouvernemental sur le climat, dont les conclusions sont alarmantes. L'une d'entre elles est particulièrement frappante : les océans sont saturés de dioxyde de carbone.

L’animateur de Découverte explique que les océans ont pu absorber entre 20 et 30 % du CO2 produit par les êtres humains, tout comme 90 % de la chaleur excessive que l’humanité a pu produire.

L’océan nous a beaucoup protégés, mais il se réchauffe. Ce faisant, il y a moins d’oxygène.

Charles Tisseyre, animateur, Découverte

L’absorption de dioxyde de carbone engendre aussi une acidification de l’océan, ce qui a des répercussions sur les coraux et d’autres écosystèmes marins. Ce n’est pas non plus sans impact sur les pêches et l’aquaculture, puisque l’acidification de l’eau peut entraîner des migrations d’espèces marines.

Dans le rapport du GIEC, Charles Tisseyre a aussi recensé des informations sur les vagues de chaleur océaniques, qui guettent les océans de plus en plus fréquemment; il en explique les causes et les conséquences. Il raconte aussi que le GIEC recommande à certaines grandes villes côtières de construire de grands murs pour se protéger contre des inondations, qui se feront de plus en plus fréquentes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi