•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crise climatique force les villes à revoir leurs infrastructures

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

La crise climatique force les villes à revoir leurs infrastructures

Audio fil du mercredi 17 juillet 2019
Un drapeau du Québec flotte sur un mât dans un quartier résidentiel complètement inondé.

Un drapeau du Québec flotte au vent dans un quartier résidentiel de Saint-André d'Argenteuil inondé.

Photo : Radio-Canada / IVANOH DEMERS

Inondations majeures, canicules, tornades : les phénomènes météo extrêmes surviennent de plus en plus souvent et forcent les municipalités québécoises à s'adapter à coût de milliards de dollars. L'ex-mairesse de Châteauguay Nathalie Simon explique que celles-ci doivent revoir l'ensemble de leurs infrastructures, qui n'ont pas été conçues pour subir les dommages causés par les changements climatiques.

Auparavant, lorsqu’une ville installait un égout pluvial, elle prévoyait sa grosseur afin de résister à un déluge qui survient une fois tous les 50 ans. Historiquement, il était plus avantageux pour les villes de gérer le risque avec les assurances et les citoyens plutôt que d’agrandir le tuyau d’égout.

« Aujourd’hui, ces pluies [diluviennes] peuvent arriver trois fois par été, soutient Nathalie Simon. Il y a des étés, dans les dernières années à Châteauguay, où on a vu ça 3 fois en 2 semaines. »

Les réseaux peinent à absorber les crues trop importantes. Le coût pour dédommager les citoyens dont le sous-sol a été inondé devient un fardeau pour les municipalités.

L’assèchement des nappes phréatiques est également un problème majeur. « Il y a des années où on a très peu d’eau dans les sources potables. Ça demande des milliards en infrastructures dans les prochaines années. »

L’ex-mairesse indique qu’une étude commandée par l’Union des municipalités du Québec et publiée en mars dernier estime que l’adaptation à la crise climatique va coûter 4 milliards $ pour les municipalités du Québec au cours des 5 prochaines années.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi