Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du lundi 11 février 2019

Le film Répertoire des villes disparues, de Denis Côté, bien reçu à Berlin

Publié le

Le cinéaste Denis Côté en compagnie des acteurs Larissa Corriveau and Robert Naylor.
"Répertoire des villes disparues" de Denis Côté est en lice pour remporter l'Ours d'or du meilleur film.   Photo : Reuters / Fabrizio Bensch

C'est la troisième fois que Denis Côté voit un de ses films se retrouver en compétition officielle à la Berlinale, le Festival international du film de Berlin. Et cette fois-ci, il a de très bonnes chances de remporter l'Ours d'or du meilleur film, selon la chroniqueuse culturelle Catherine Richer.

Répertoire des villes disparues est un drame psychologique exploitant les thèmes du repli, du deuil et du déni. L’histoire se déroule dans le petit village d’Irénée-les-Neiges durant un hiver aride. Le récit s'ouvre sur la mort d’un jeune homme dans un accident de voiture, qui s’avère être finalement un suicide. « Tout à coup, on réalise que rien ne se passe exactement comme prévu dans cette ville, et que les gens qui ont perdu la vie à Irénée-les-Neiges ne sont peut-être pas aussi loin qu’on le pense », explique Catherine Richer.

C’est un grand film parce que c'est un film fort.

Catherine Richer, chroniqueuse culturelle

Le film aux multiples couches a une signature émotive propre aux œuvres de Denis Côté, comme l’explique l’acteur Robert Naylor, qui incarne l’un des personnages principaux : Il y a beaucoup à analyser, il y a beaucoup de symboles, mais il y a aussi beaucoup d’émotions, il y a beaucoup d’affaires qu’on reconnaît du Québec. Je pense que tout ça ensemble, ça fait une belle mosaïque de la vie des petits villages au Québec et des changements qu’on voit en ce moment dans ces lieux. En même temps, Denis a son petit côté champ gauche poétique pour aller là-dessus.

Un premier Ours d’or pour Denis Côté?

Répertoire des villes disparues a été présenté à la Berlinale lundi, en première mondiale, et il a été très bien reçu par la critique. Le Hollywood Reporter l’a d’ailleurs qualifié de très bon film ayant une cinématographie très forte.

En général, il y a un gros buzz à Berlin pour tout ce qui vient du Canada et du Québec, précise Robert Naylor. Les Allemands ont vraiment l’air d’aimer l’esthétique québécoise.

La chroniqueuse Catherine Richer souligne de son côté que le nom de Denis Côté commence à être connu à Berlin, ce qui augmente ses chances de remporter les honneurs, dimanche.

Chargement en cours