•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Rattrapage du 17 févr. 2021 : Avenir du Musée Stewart, et poêles à bois

Rattrapage

  • Le Musée Stewart, qui ferme définitivement ses portes, est hébergé dans un grand bâtiment militaire datant du régime britannique. Ce lieu est unique dans la métropole, selon Taïka Baillargeon, d'Héritage Montréal : « C'est une trace importante de l'histoire de Montréal, de la présence britannique pour protéger l'île. » Si l'édifice est en bonne condition, grâce aux travaux de réfection effectués en 2012, ce n'est pas le cas des autres bâtiments qui font partie de ce site patrimonial. La caserne et les poudrières sont notamment dans un état de dégradation avancé, comme c'est souvent le cas avec les édifices laissés vacants. C'est pourquoi Taïka Baillargeon presse la Société du parc Jean-Drapeau et la Ville de Montréal de trouver une nouvelle vocation au site patrimonial du Dépôt fortifié britannique de l'île Sainte-Hélène.

  • La bombe météorologique qui frappe de plein fouet le Texas a plongé dans le noir et dans le froid des milliers de citoyens. Le système d'approvisionnement de l'État est privatisé et a fait l'objet de déréglementation, mais il est difficile d'affirmer que c'est ce qui a causé les pannes à grande échelle, croit Pierre-Olivier Pineau, professeur aux HEC Montréal et spécialiste de la production énergétique.

  • Cinq ans après Montréal et Dorval, c'est au tour de Sainte-Anne-de-Bellevue d'adopter un règlement qui encadre l'utilisation des foyers et des poêles à bois sur son territoire. Les autres villes du Grand Montréal tardent toutefois à emboîter le pas, notamment parce que de nombreux citoyens s'opposent à une telle mesure, qui pourrait les obliger à abandonner le chauffage au bois ou à acheter un appareil plus écologique. La réglementation pourrait cependant venir du côté de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), comme l'explique le journaliste René Saint-Louis.

  • Selon la journaliste Angélique Kourounis, la Grèce a su bien gérer la première vague de la pandémie au printemps alors que la situation était catastrophique dans certains États voisins. La situation a cependant pris une tournure plus dramatique ces derniers mois. « On est à plus de 6000 morts. Une grande partie de la population est touchée », affirme-t-elle. Les récents problèmes sanitaires seraient le fruit d'enjeux politiques qui affligent le pays depuis bien plus longtemps, selon la reporter.

Vous aimerez aussi