•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Le 15-18

Avec Jacques Beauchamp

En semaine de 15 h à 18 h

Rattrapage du 21 janv. 2020 : Démission de Julie Payette, et santé mentale

Rattrapage

  • Hormis le Centre culturel Jacques-Ferron, il existe peu de lieux ou d'objets qui soulignent la mémoire du médecin et écrivain à Longueuil. La maison où il habitait et le bâtiment qui accueillait son cabinet existent toujours, mais ils ne bénéficient d'aucune protection. C'est surtout dans les souvenirs de ceux qui l'ont connu que Jacques Ferron continue de vivre. En compagnie de la directrice générale de la Société historique et culturelle du Marigot, Louise Levac, le journaliste René Saint-Louis est parti sur les traces du Dr Ferron à Longueuil, une quête qui l'a mené dans quatre lieux qui rappellent, parfois silencieusement, la vie de l'homme.

  • L'humoriste Léa Stréliski est allée chercher de l'aide quand elle était « proche de ne plus vouloir vivre », l'été dernier. Elle fait part de sa détresse et de sa démarche dans une chronique qu'elle signe dans le magazine L'actualité. « La santé mentale est un sujet de moins en moins tabou, mais ça demeure abstrait. On n'est pas toujours conscient de comment on va », souligne Léa Stréliski.

  • Le journaliste Marc Laurendeau n'a pas été surpris des conclusions du rapport sur le climat de travail au bureau de Julie Payette, qui a entraîné sa démission comme gouverneure générale. Déjà, au début du mandat de celle-ci, il affirmait que Julie Payette n'avait pas les qualités pour ce poste. Il croit que Justin Trudeau a une part de responsabilité dans l'embarras causé par celle qu'il a nommée en 2017, car il a outrepassé son comité-conseil.

  • L'entreprise Moderna, qui a mis au point le deuxième vaccin contre la COVID-19 à être officiellement approuvé au Canada, s'est vu remettre le prix-citron Shkreli. Ce prix, décerné par un comité d'experts américain, vise à souligner le pire cas d'enrichissement dans le domaine de la santé. Marc-André Gagnon, professeur agrégé à l'École de politique publique et d'administration de l'Université Carleton, explique pourquoi c'est Moderna qui a reçu le prix cette année.

Vous aimerez aussi