•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Le 15-18

Avec Jacques Beauchamp et Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Rattrapage du 26 nov. 2020 : Alexandre Bissonnette, et les soldes en temps de pandémie

Rattrapage

  • La Cour d'appel du Québec a déclaré inconstitutionnelle la loi qui a permis de condamner Alexandre Bissonnette, le tueur de la grande mosquée de Québec en 2017, à une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 40 ans. Notre experte en droit, Suzanne Coupal, revient sur la législation autour des peines pour meurtres pour mieux comprendre les différentes étapes de ce jugement historique.

  • Les plus grandes périodes de l'année approchent pour les commerçants, avec le Vendredi fou et les soldes d'après Noël. En cette année pour le moins particulière, les entreprises doivent repenser ces journées afin d'assurer la sécurité des employés et de la clientèle. Pour Peter Simons, PDG de La Maison Simons, la réflexion est déjà entamée en ce qui concerne le lendemain de Noël alors que l'entreprise connaît des ventes en ligne de deux à trois fois plus élevées que l'année précédente.

  • Arrivé de Madagascar en 2009, Rakesh Chandrekant a ouvert le magasin Variété Place Frontenac, à Montréal, il y a 10 ans. Rapidement, il est devenu une figure emblématique du quartier, son commerce se transformant en point de rencontre quotidien qui réchauffe le cœur de nombreux résidents du quartier. À l'aube des rénovations qui modifieront profondément la Place Frontenac, dans le quartier Centre-Sud, un commerce de proximité comme celui de Rakesh agit comme un ciment au sein de cette communauté cosmopolite.

  • Alors que CDPQ Infra annonce une nouvelle vague de retraits de stationnements incitatifs dans son projet de Réseau express métropolitain (REM), le chroniqueur urbain Richard Bergeron estime qu'il ne s'agit pas d'un drame, même si la décision déplaît à la population des banlieues nord et sud de Montréal. Il explique pourquoi, à son avis, les stationnements incitatifs ont comme effet pervers de favoriser l'étalement urbain.

Vous aimerez aussi