•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Rattrapage du 5 oct. 2020 : Retour d'Annie et histoire du FLQ

Rattrapage

  • Après une absence de deux semaines en raison d'un résultat positif à la COVID-19, Annie Desrochers est de retour à l'animation du 15-18. Quatre autres collaborateurs de l'émission ont été touchés par ce virus sournois. Heureusement, tout le monde se porte bien, mais la nouvelle a tout de même été une source d'inquiétude et de bouleversements pour toute l'équipe. Annie revient sur les deux semaines qu'elle a passées à la maison et elle explique comment la COVID-19 l'a entraînée dans un véritable « tourbillon » : « Jamais, en 100 ans, je n'aurais pensé que le "mosus" de virus entrerait de cette façon dans ma vie, dans la vie de mon équipe. J'aurais plutôt parié sur mon fils de 18 ans. »

  • Le Front de libération du Québec (FLQ) était actif depuis sept ans lorsque la crise est survenue, en octobre 1970. L'organisation est née du nouveau mouvement nationaliste qui soufflait sur le Québec à cette époque, un nationalisme issu de la gauche et attisé par les conditions de vie déplorables des Canadiens français, comme l'explique l'historien Jonathan Livernois.

  • Alors qu'on le croyait déjà au comble de la popularité, la pandémie de COVID-19 a propulsé l'animateur et chef cuisinier Ricardo Larrivée vers des sommets inespérés. Confinés à leur domicile, les Canadiens et les Canadiennes ont cuisiné plus que jamais. Mais la pandémie a aussi entraîné son lot de difficultés pour le célèbre cuisinier.

  • Le premier ministre François Legault, accompagné du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Horacio Arruda, demande à la population de télécharger l'application Alerte COVID afin de ralentir la transmission du virus.

  • Alors que le premier ministre François Legault assure la population que l'application Alerte COVID développée par le gouvernement fédéral est « fiable » et « sécuritaire », elle continue de susciter de la méfiance, particulièrement chez les spécialistes de la cybersécurité. Le chef de la cybersécurité pour vygl.ca, Jean-Philippe Décarie-Mathieu, confirme que l'application ne collecte aucune information nominative, mais il n'en estime pas moins qu'elle représente un précédent dangereux.

Vous aimerez aussi