•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Le 15-18

Avec Karyne Lefebvre

En semaine de 15 h à 18 h

Rattrapage du 12 mai 2020 : Renée Claude et couvre-visage

Rattrapage

  • Renée Claude (1939-2020) : « le génie de la pop française avec l’énergie nord-américaine »

    La chanteuse et actrice Renée Claude, qui souffrait de la maladie d'Alzheimer, a été emportée mardi par la COVID-19 à l'âge de 80 ans. Grande interprète qui a marqué le monde culturel québécois, elle a longtemps été la muse de l'auteur-compositeur Stéphane Venne. Il explique que leur volonté à tous les deux, dans les années 60 et 70, était de réconcilier deux milieux musicaux, soit la grande chanson française et la musique populaire. « On voulait combiner le génie de la pop française à l'énergie nord-américaine. Il n'y a que des Québécois qui pouvaient faire ça. Ça a donné une sorte de chanteuse qui n'existe nulle part ailleurs. Ça nous a pris deux ou trois ans à mettre ça au point », explique-t-il.

  • Le couvre-visage, une mesure à l’efficacité incertaine, selon une spécialiste

    Le gouvernement du Québec recommande fortement à la population de porter un couvre-visage dans les lieux publics, sans toutefois le rendre obligatoire. La chef du Département de médecine sociale et préventive à l'École de santé publique du Centre hospitalier de l'Université de Montréal, Marie-France Raynault, affirme qu'il n'existe pas assez de preuves scientifiques sur l'efficacité du couvre-visage pour justifier son imposition.

  • Coronavirus : qu’est-ce qui explique le « mystère africain »?

    Contre toute attente, le continent africain est relativement épargné par la pandémie de COVID-19 qui frappe la planète. Avec 17 % de la population mondiale, l'Afrique recense, jusqu'à présent, autant de morts de la COVID-19 que le Québec. Comme l'explique la journaliste Sophie Langlois, qui a travaillé en Afrique, les observateurs du monde entier cherchent encore les raisons derrière ce « mystère » africain, mais il existe des pistes d'explications.

Vous aimerez aussi