•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Audio fil du jeudi 3 octobre 2019

Audio fil

  • Hommage à Roger Taillibert et à son legs

    Claude Provencher, architecte chez Provencher-Roy, a travaillé sur la réfection du stade olympique de Montréal, l'œuvre qui constitue sans doute le cœur du legs de Roger Taillibert, mort le jeudi 3 octobre 2019. « Le stade olympique a été une de ses plus grandes réalisations », explique Claude Provencher. « C'était un ensemble architectural d'une très grande complexité. Il n'y a pas deux morceaux dans ce stade-là qui sont identiques. »

  • La valeur de nos identités et de nos données chiffrée

    Il y a tellement de données qui circulent que les prix baissent, mais la demande est croissante, parce que la fraude est opérationnalisée de façon quasi professionnelle, nous dit l'expert Jean-Philippe Décarie-Mathieu, chef de la cybersécurité aux Commissionnaires du Québec. Combien valent nos données sur le marché noir virtuel?

  • Logement et campagne fédérale : qui promet quoi, et quand?

    Que promettent les partis fédéraux pour éviter une crise du logement à Montréal? Et surtout, quand le promettent-ils? Le taux d'inoccupation a atteint 1,9 % en juin dernier. C'est son seuil le plus bas depuis un certain temps. Les personnes les plus affectées sont les familles qui gagnent moins de 20 000 $ par année et qui doivent consacrer la majorité de leurs revenus au logement. Sur le marché, seulement 11 % des habitations sont des logements abordables qui tiennent compte des revenus des locataires. Pendant ce temps, le marché immobilier de Montréal montre des signes de surchauffe. Reportage de Danny Braün.

  • Il s’appelait Eric : un visage sur la crise des opioïdes, épisode 4 : « Le vide »

    Dans ce dernier volet de l'histoire d'Eric, on se penche sur le vide qui existe pour les proches après le départ brutal d'un être cher emporté par une surdose d'opioïdes. Ils reviennent sur le deuil et la peine qu'ils ont pu vivre ou encore les regrets qu'ils ont pu éprouver. L'un des médecins qui a traité Eric se confie également au sujet de la mort de son propre fils, qui n'avait que 25 ans, et sur la culpabilité et la souffrance qui accompagnent nécessairement l'absence d'un proche mort jeune. La Dre Marie-Ève Morin, quant à elle, raconte qu'Eric a eu des répercussions significatives sur sa carrière et sa clinique.

Vous aimerez aussi