•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Audio fil du jeudi 23 mai 2019

Audio fil

  • Correction d’un enfant : ce qui est permis et ce qui ne l’est pas

    Une juge de la Cour supérieure du Québec a blanchi une éducatrice de service de garde qui faisait face à des accusations de voies de fait sur des enfants de 6 et 7 ans. Selon cette juge, l'article 43 du Code criminel, qui encadre le droit de correction, autorise les gestes qui ont été posés par l'éducatrice. L'avocate-criminaliste Danièle Roy explique ce que permet cet article très ancien.

Vous aimerez aussi