Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Mathieu Dugal
Audio fil du samedi 9 juin 2018

Fortnite est-il un jeu féministe?

Publié le

Dans Fortnite: Battle Royale, 100 joueurs s'affrontent en même temps et seul le dernier survivant remporte la partie.
Dans Fortnite: Battle Royale, 100 joueurs s'affrontent en même temps et seul le dernier survivant remporte la partie.   Photo : Epic Games

Fortnite est en voie de devenir le jeu vidéo le plus populaire de tous les temps et il pourrait bien devoir ce statut aux nombreuses femmes qui y jouent. Qu'est-ce qui attire ce groupe démographique habituellement moins représenté dans les jeux grand public? Roxanne Chartrand, étudiante à la maîtrise en jeu vidéo et cinéma à l'Université de Montréal et coorganisatrice du Groupe féministe vidéoludique, nous livre son opinion sur le sujet.

« Je pense que les femmes font partie de la recette gagnante du jeu vidéo dans son ensemble, explique Mme Chartrand. En 2017, l’Association canadienne du logiciel de divertissement (ALD) a même sorti les chiffres, les vrais chiffres : 49 % des joueurs sont des femmes, au Canada. C’est la parité. »

L’attitude toxique de certaines communautés de joueurs, notamment celles qui en font une pratique intensive (hardcore gaming), dissuade toutefois une grande partie des femmes de jouer à des jeux vidéo populaires. De nombreuses joueuses ont d’ailleurs pris la parole ces dernières années pour dénoncer l’intimidation, le harcèlement et l’ostracisme dont elles sont régulièrement victimes dans les jeux en ligne.

Or, il y aurait à peu près autant de femmes que d’hommes qui s’adonnent à Fortnite, selon Roxanne Chartrand. Cette spécialiste croit que les choix des concepteurs du jeu ont beaucoup à voir dans ce succès.

Ce qui est intéressant dans ce jeu, c’est qu’on ne choisit pas son avatar. L’avatar nous est imposé en début de partie, ce qui fait qu’on peut se retrouver avec un homme, une femme ou des personnages dont le genre n’est pas stipulé.

Roxanne Chartrand, étudiante à la maîtrise en jeu vidéo et cinéma à l'Université de Montréal et coorganisatrice du Groupe féministe vidéoludique

De plus, comme l’indiquait Bloomberg dans un article paru en mai dernier, 39 des 111 avatars de Fortnite sont des femmes. Roxanne Chartrand estime qu’il s’agit d’un pas dans la bonne direction pour la représentation féminine dans les jeux vidéo.

« Il y a un peu moins de personnages féminins représentés [dans Fortnite], mais c’est déjà mieux que zéro, estime Mme Chartrand. On voit une évolution. Je ne sais pas si c’est tout à fait positif ou révolutionnaire encore, mais on se dirige vers ça. »

Chargement en cours