Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Mathieu Dugal
Audio fil du samedi 20 janvier 2018

L’Internet chinois, un lieu d’innovations méconnu

Publié le

Une capture d'écran montrant plusieurs fenêtres ouvertes sur des sites Internet chinois.
Les sites Internet chinois sont souvent plus encombrés que ceux auxquels les occidentaux sont habitués.   Photo : iStock / wonry

Avec ces géants des nouvelles technologies que sont Tencent Holdings, Alibaba, Huawei et Baidu, la Chine n'a rien à envier au reste du monde et fait même figure de pionnière dans plusieurs domaines. Mais l'écosystème technologique chinois semble évoluer dans une bulle parfois très opaque pour les Occidentaux. Véronique Duong, directrice associée de Rankwell et spécialiste du référencement des sites chinois, explique à Matthieu Dugal les particularités d'Internet dans l'Empire du Milieu.

Derrière la grande muraille numérique de Chine se cache une société où l’innovation est omniprésente, si bien que certaines avancées paraissent presque banales. Et en l’absence de Facebook et de Google, le moteur de cette innovation est une autre des plus grandes entreprises de la planète : Tencent Holdings et son application WeChat.

WeChat, au cœur de la vie chinoise

Cette application de messagerie chinoise, d’un polyvalence inégalée en Occident, a toutes sortes d’applications pratiques qui vont bien au-delà des simples messages textes ou des conversations vidéo.

« WeChat, c’est l’application par excellence en ce moment en Chine, car les Chinois font tout dessus, indique Mme Duong. En Europe et en Amérique, on n’a pas ce type d’application : on a des applications spécifiques pour chaque chose. Les Chinois peuvent par exemple commander quelque chose (avec WeChat), et une boutique locale va le leur livrer dans les 30 minutes. »

Le domaine des affaires se sert aussi beaucoup de cette application, entre autres pour envoyer des documents comme des contrats, des bons de commande et des factures, précise cette spécialiste.

WeChat est aussi très populaire pour payer des transactions avec son téléphone cellulaire, une méthode de paiement déjà très répandue en Chine.

« J’ai des contacts en Chine qui me disent que lorsqu’ils sortent dans la rue, ils ont seulement besoin de leur téléphone, explique Véronique Duong. S’ils n’ont pas pris leur carte de crédit, ce n’est pas grave. C’est tellement évolué qu’on peut même payer avec son visage [grâce à la reconnaissance faciale, NDLR]. »

Comme une rue commerçante

Outre l’utilisation des téléphones intelligents, Internet a aussi de quoi désorienter ceux qui ignorent les coutumes du pays.

En raison des coutumes et des codes culturels chinois, les sites Internet de ce pays sont souvent très différents de ceux d’ici. Là où les Occidentaux préfèrent un design épuré et sobre, les Chinois choisissent plutôt les couleurs vives et les pages très encombrées. Un style qui n’est pas sans rappeler les rues commerçantes du pays, placardées d’enseignes lumineuses, souligne Véronique Duong.

« En Chine, ce n’est pas dérangeant d’avoir des bannières publicitaires qui clignotent dans tous les sens, dit-elle. Ce que vous voyez dans la vie réelle est complètement retranscrit sur le web. »

Pour écouter l’émission complète de La sphère dédiée à la Chine, cliquez ici.

Chargement en cours