Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Mathieu Dugal
Audio fil du samedi 23 juin 2018

Un jeu vidéo peut-il vous faire pleurer?

Publié le

Une capture d'écran du jeu vidéo Pong montrant des lignes représentant des raquettes de tennis, un carré représentant la balle, une ligne pointillée représentant le filet et les chiffres 0 et 1 indiquant le pointage.
Le jeu vidéo Pong est le premier succès d'Atari.   Photo : Domaine public

La série documentaire The Artists: the pioneers behind the pixels, présentée sur le site web de CBC, pose une question sur laquelle personne ne s'entend : les jeux vidéo sont-ils des œuvres d'art? En présentant les pionniers et les créateurs derrière certains des plus importants jeux et studios de l'histoire de cette industrie, la série prend position implicitement. Laurent LaSalle explique à Matthieu Dugal pourquoi cette série est un incontournable à regarder cet été.

« Un jeu vidéo peut-il vous faire pleurer? » C’est par cette phrase que s’ouvre le premier épisode de The Artists, qui présente la genèse d’Electronic Arts par des entrevues avec ses premiers employés.

Cette question est tirée d’une publicité de l’entreprise, publiée dans différents magazines en 1982, qui osait présenter les jeux vidéo comme une forme d’art à part entière, au même titre que la littérature, la musique ou le cinéma.

« La création d’Electronic Arts est une réponse à la culture d’entreprise d’Atari, explique M. LaSalle. Atari dominait, à l’époque, en 1976-1977. Pour Atari, il était hors de question d’afficher les noms des créateurs des jeux où que ce soit, ni dans le jeu ni sur les pochettes. Nulle part. On était terrorisé à l’idée qu’ils soient débauchés par un rival. »

Avec sa publicité audacieuse, voire arrogante, Electronic Arts s’inscrivait en faux contre les façons de faire de l’époque et présentait ses employés comme de véritables vedettes du rock.

La série The Artists, divisée en 10 épisodes, aborde différents pans de l’histoire vidéoludique en présentant tantôt des pionniers, tantôt des jeux marquants, tantôt d’importants studios. Quel que soit le sujet de l’épisode, les protagonistes de chaque histoire sont toujours mis de l’avant dans des extraits d’entrevue entrecoupés d’images d’archives.

Cela fait en sorte que la série est très engageante, selon Laurent LaSalle, qui regrette toutefois qu’elle ne soit pas plus longue. « Les entrevues sont fascinantes, mais elles sont courtes! C’est le défaut que je remarque dans cette série : c’est super bien fait, mais on en veut plus. »

Si vous restez vous aussi sur votre faim en dévorant cette série au cours de l'été, sachez qu’il y a tout de même de l’espoir : il pourrait y avoir une deuxième saison, souligne M. LaSalle.

Pour connaître les suggestions estivales de Matthieu Dugal et des chroniqueurs de La sphère, cliquez ici.

Chargement en cours