•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La soirée est (encore) jeune

Avec Jean-Philippe Wauthier

Le samedi et le dimanche de 17 h à 19 h
(en rediffusion le dimanche et le lundi à minuit)

Marie-France Bazzo critique les médias, qu’elle aime plus que tout

Marie-France Bazzo est derrière un micro dans un studio radio de Radio-Canada.

Marie-France Bazzo

Photo : Radio-Canada

« Ce qui me frappe depuis quatre [ou] cinq ans, c'est un [genre] de désamour envers les médias, de la méfiance », affirme Marie-France Bazzo, qui souligne également le phénomène des fausses nouvelles et l'érosion des cotes d'écoute à la radio et à la télévision dans son livre Nous méritons mieux : repenser les médias au Québec. L'animatrice et productrice « aime passionnément » les médias et voulait comprendre les raisons de cette désaffection du public à leur endroit.

Marie-France Bazzo croit que les auditeurs, les téléspectateurs et les lecteurs sont privés d’une diversité de points de vue et d’opinions au sein d’un même média : « On devrait trouver vraiment de tout, pour tout le monde, selon la personnalité », dit-elle en parlant de la programmation des chaînes de télévision, entre autres.

L’autrice confirme également qu’elle a écrit ce livre pour les gens qui consomment la radio et la télévision, ainsi que les internautes, et pas seulement pour les professionnels des médias.

Référence
Nous méritons mieux : repenser les médias au Québec, Marie-France Bazzo, Boréal, 2020

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi