•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La part d’ombre de Martin Drainville

La soirée est (encore) jeune

Avec Jean-Philippe Wauthier

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

La part d’ombre de Martin Drainville

L'homme sourit.

Martin Drainville dans la série « Fragile »

Photo : Radio-Canada

« Quand tu te fais connaître dans quelque chose, tu es appelé à jouer le même rôle longtemps », affirme Martin Drainville. L'interprète du mystérieux Bazou de la série Fragile a longtemps joué les hommes-enfants. Il a été Tintin, le journaliste maladroit de la série Scoop, mais aussi le grand naïf de Louis 19, un film qui « parlait de téléréalité quand la téléréalité n'existait pas ».

Tout le monde est un Louis 19 aujourd’hui. Tout le monde se met en scène. Ça me fascine, le besoin de lumière que les gens ont; cette envie d’exister à travers les yeux des autres. Je questionne énormément ça.

Martin Drainville

Le comédien fait également partie de la distribution de la pièce Les Hardings, présentée au Théâtre Jean-Duceppe jusqu’au 15 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi