Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animateur Nicolas Ouellet
Audio fil du vendredi 13 avril 2018

Aide médicale à mourir : un médecin raconte cet acte plein de compassion

Publié le

Des stéthoscopes forment des cœurs.
Des stéthoscopes forment des cœurs.   Photo : iStock / Montage : Amarilys Proulx

« Je prends ma seringue, mais ça ne va pas bien, ma main tremble, le geste est difficile à faire. » Le Dr François Marquis le dit d'emblée : accompagner quelqu'un dans ces derniers instants par l'aide médicale à mourir est à la fois un rendez-vous privilégié et un acte extrêmement confrontant. « Ça m'a pris une semaine à m'en remettre », admet-il.

En entrevue, l’intensiviste raconte la préparation qui mène au moment fatidique. Après les montagnes de paperasse, le plus important reste de s’asseoir avec le patient pour déterminer les paramètres de son aide médicale à mourir. « Il faut qu’il trouve une date, une heure. C’est difficile pour certains patients, raconte-t-il. Tu ne veux pas que ça tombe sur l’anniversaire de quelqu’un dans ta famille, ou sur une date spéciale… D’un autre côté, tu vis ta maladie et tes souffrances, tu veux que ça finisse relativement vite. C’est un grand rendez-vous. »

Chargement en cours