Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animateur Nicolas Ouellet
Audio fil du vendredi 16 février 2018

Expérience humaine : dire oui à tout pendant 72 h

Publié le

Des mains font le signe O.K.
Dire «oui» à tout comporte son lot de surprises positives, mais aussi de propositions moins reluisantes.   Photo : iStock / Montage : Amarilys Proulx

Accéder à toutes les demandes de son entourage pendant 72 h, c'est le défi que s'est lancé la chroniqueuse Laïma A. Gérald, qui a notamment été sollicitée pour faire du ménage, donner de l'argent et participer à des projets artistiques. Mais elle a aussi reçu des propositions beaucoup moins reluisantes.

C’est pour cette raison que même si cette expérience d’ouverture totale a créé des rencontres intéressantes pour elle, la chroniqueuse formule une mise en garde : « Être dans le don de soi et dans l’ouverture, ça rend vulnérable. Et ça fait aussi émerger des côtés plus sombres. Il y a un risque de devenir la personne qui dit “oui” à tout… Et les gens peuvent avoir tendance à en abuser. »

Au-delà de cette expérience, Laïma A. Gérald raconte sa prise de conscience de la valeur des « oui » et des « non » que l’on prononce des dizaines de fois par jour, sans trop y penser.

« Ce sont des mots très courts, mais avec beaucoup, beaucoup de poids. »

Chargement en cours