•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'isolement, un grand facteur d'anxiété

La nature selon Boucar

Avec Boucar Diouf

Le samedi de 11 h à midi
(en rediffusion le dimanche à 16 h)

L'isolement, un grand facteur d'anxiété

Une femme seule sur un lit, devant une fenêtre.

« Chacun de nous a besoin des autres », dit la psychologue Rose-Marie Charest, consciente que le confinement peut être difficile pour bien des gens.

Photo : iStock

« On a besoin de voir des gens en personne. Il n'y a pas juste le toucher, on se nourrit mutuellement quand on est en présence des autres. C'est une nourriture qui nous manque actuellement. » La psychologue Rose-Marie Charest explique que l'isolement qui découle du confinement peut avoir plusieurs conséquences sur notre santé mentale, notamment l'anxiété et la dépression.

On va avoir approfondi notre compréhension de notre rapport aux autres, du moins je le souhaite. Ce qui ne nous a jamais manqué, c’est difficile de voir à quel point c’est important.

Rose-Marie Charest, psychologue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi