•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nature selon Boucar

La nature selon Boucar

Avec Boucar Diouf

Le samedi de 11 h à midi
(en rediffusion le dimanche à 16 h)

Rattrapage du 13 juin 2020 : Pour l'amour des insectes

Rattrapage

  • Disparition massive des insectes : faut-il s’en inquiéter?

    Depuis plusieurs décennies, on constate non seulement une diminution de la biodiversité chez les insectes, mais aussi une accélération de cette baisse. Selon Maxim Larrivée, directeur de l'insectarium de Montréal, le déséquilibre qui prend place dans les écosystèmes aura des effets néfastes sur les êtres humains, puisque les insectes nous rendent de nombreux services écosystémiques, comme la pollinisation des fruits et légumes, entre autres.

  • Apprendre à aimer les insectes

    « Les insectes ne nous laissent jamais indifférents. [...] Le dégoût, la peur, c'est souvent causé par un manque de connaissance ou par de fausses connaissances. » Sonya Charest, cheffe de la division des programmes publics et de l'éducation à l'insectarium de Montréal, travaille à ouvrir les cœurs et les esprits au merveilleux monde des insectes. Elle explique que la méfiance envers les insectes est à la fois quelque chose d'inné et d'acquis.

  • Manger des insectes, une tendance là pour rester?

    « C'est une mode, mais il y a un vrai potentiel. [...] Aujourd'hui, à cause de cette crainte au sujet de la sécurité alimentaire pour sauver la planète et l'être humain, effectivement, à court ou moyen terme, ça peut se développer. » Au micro de Boucar Diouf, l'animateur Francis Reddy, connu pour sa grande curiosité alimentaire, explique que les insectes sont déjà présents dans l'alimentation du bétail et des animaux de compagnie, et que de plus en plus de gens se tournent vers cette option très protéinée.

Vous aimerez aussi