•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nature selon Boucar

Avec Boucar Diouf

Le samedi de 11 h à midi
(en rediffusion le dimanche à 16 h)

Audio fil du samedi 17 août 2019

Rattrapage

  • Le criquet migrateur : quand l’effet de groupe mène à la survie

    Depuis leur apparition, il y a de 350 000 à 400 000 millions d'années, les insectes tournoient autour des êtres vivants. Ceux de la classe des orthoptères, qui comprennent les criquets, les grillons et les sauterelles, préfèrent sauter et ont développé des ailes pliantes. « Ça leur donnait une facilité de se déplacer dans les migrations; ça leur permet d'avoir un vol très soutenu, combiné avec l'effet du vent et de la masse d'air », explique Jean-Pierre Bourassa. Le biologiste et professeur émérite en entomologie à l'Université du Québec à Trois-Rivières raconte comment les criquets migrateurs s'unissent pour survivre.

  • Comment l’effet de groupe peut mener à l’émeute

    Les émeutes de la Coupe Stanley lors de la victoire des Canadiens de Montréal en 1993, tout comme les actes violents des hooligans dans les stades de soccer en Europe, représentent des cas de psychologie de groupe. Pour quelle raison de simples individus formant un grand groupe perdent-ils la tête et se mettent-ils à tout détruire sur leur passage? « C'est comme si les gens perdaient une partie de leur identité personnelle », indique la psychologue sociale Catherine Amiot.

Vous aimerez aussi