•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé mentale : le financement d'un programme pour les jeunes en péril

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

Santé mentale : le financement d'un programme pour les jeunes en péril

Rattrapage du mercredi 25 novembre 2020
M. Léo-Paul Pinet dans son bureau, chandail noir tenant des factures.

Léo-Paul Pinet

Photo : Christian Paulin

Il faut faire preuve de patience pour être en mesure de voir un psychologue au Nouveau-Brunswick. L'attente pour une consultation peut être d'une année dans certains cas.

Dans la Péninsule acadienne, un programme communautaire a été établi avec des travailleurs sociaux pour faire le pont entre le besoin psychologique du moment et le temps d’attente. Depuis 2017-2018, ce programme a permis d’aider au moins 200 jeunes. Très peu ont ensuite eu recours à une thérapie.

Le financement pour ce programme se termine en mars. Martine Blanchard en a discuté avec Léo-Paul Pinet, le directeur général du Centre de bénévolat de la Péninsule acadienne, qui offre notamment des services en santé mentale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi