•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'arrivée d'un éventuel vaccin contre la COVID est fort anticipée

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

L'arrivée d'un éventuel vaccin contre la COVID est fort anticipée

Rattrapage du mardi 24 novembre 2020
Un homme dans un studio parle à un micro.

Le Dr Richard Garceau est microbiologiste-infectiologue au CHU Dumont.

Photo : Radio-Canada / Patrick Lacelle

D'importantes avancées ont été faites dans le développement de vaccins contre la COVID-19. Pfizer et BioNTech ont annoncé que leur vaccin est efficace à 90 %. Le vaccin développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l'Université d'Oxford est efficace à 70 % en moyenne.

À première vue, les taux d’efficacité sont très bien, et ce, surtout si on compare avec le vaccin contre la grippe saisonnière.

Si on compare avec le vaccin contre la grippe qui a un taux d’efficacité de 40 % à 60 %, en tous les cas, celui qui est disponible actuellement, c’est bon, a précisé le Dr Richard Garceau, microbiologiste-infectiologue au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont.

Le taux d’efficacité n’est pas tout. Le vaccin de Pfizer et de BioNTech doit initialement être conservé à -75 °C. La logistique pour le conserver est donc très complexe.

On pourrait se dire que celui à 70 % n’est pas très intéressant, mais d’un autre côté il se conserve au réfrigérateur six mois, a souligné le Dr Garceau.

Le développement de vaccins contre la COVID-19 est encourageant pour plusieurs pays dont le Canada qui a réservé 20 millions de doses du vaccin candidat de Pfizer. Il faudra cependant attendre les études complètes puisque, pour le moment, seulement l’information des compagnies est disponible.

Ce sont trois vaccins assez différents qui ont leurs avantages et leurs inconvénients relatifs, du peu qu’on en sait, parce qu’il n’y a pas d’étude publiée qui nous donne les détails de ces essais cliniques avec les vaccins. On ne sait pas dans le détail, indépendamment des communiqués de presse des compagnies, ce qui en est, a souligné le microbiologiste-infectiologue.

Pour être efficace, le vaccin de Pfizer doit être administré en deux doses. Au Canada, cela veut dire que les 20 millions commandées permettront d'immuniser 10 millions de Canadiens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi