•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

Report des élections jusqu’à 2022 : « le diable est dans les détails »

Rattrapage du jeudi 13 août 2020
Les chefs de partis et différents députés assis autour d'une tr;s grande table.

La rencontre du 12 août 2020 à Fredericton.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Au terme d'une rencontre de plus de trois heures à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, les chefs de l'opposition disent avoir eu de « bonnes conversations » avec le premier ministre Blaine Higgs.

Les progressistes-conservateurs proposent un accord pour rester au pouvoir jusqu’en 2022. Les partis de l’opposition ont été convoqués à une première séance de négociation mercredi à 15 h. Les discussions doivent se poursuivre jeudi et possiblement vendredi.

On rappelle que le gouvernement Higgs est minoritaire à l’Assemblée législative. Les progressistes conservateurs ont 20 sièges, comme les libéraux. Deux sièges sont vacants et des élections partielles doivent avoir lieu cet automne ce qui pourrait changer le parti au pouvoir. Un siège est occupé par l’indépendant Robert Gauvin.

On en sait très peu sur les détails de l’entente proposée et comme le souligne le politologue à l'Université Mount-Allison de Sackville, Mario Lévesque, le diable est toujours dans les détails.

M. Levesque a analysé le paysage politique au Nouveau-Brunswick avec Janic Godin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi