•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

La Librairie Pélagie ferme sa succursale de Bathurst

Rattrapage du jeudi 6 août 2020
Une femme en entrevue devant un micro de Radio-Canada. La librairie Pélagie et son enseigne sont en arrière-plan.

Isabelle Bonnin, copropriétaire des librairies Pélagie, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

La Librairie Pélagie est l'une des premières librairies francophones indépendantes du Nouveau-Brunswick. Le 14 août, elle fermera l'une de ses trois succursales, celle de Bathurst. Cette fermeture est surtout due aux répercussions économiques de la pandémie.

C’est sûr que le tout commence avec la COVID, avec le virus. On a fermé les frontières du Nouveau-Brunswick, donc on n’a pas de touristes cet été, a expliqué en entrevue à La matinale, Julien Cormier, copropriétaire de la Librairie Pélagie.

L'extérieur de la librairie pélagie.

La succursale de Bathurst de la Librairie Pélagie ferme ses portes le 14 août.

Photo : Facebook/Librairie Pélagie

Les ventes ont diminué de 40 % au cours des derniers mois. De plus, des événements clés n’auront tout simplement pas lieu cette année et une certaine incertitude entoure la rentrée scolaire.

Il y a un salon du livre qu’on n’aura pas à l’automne, c’est-à-dire qu’on aura un salon virtuel, mais ce ne sera pas du tout comme avant. Il y en avait un aussi à l’Île-du-Prince-Édouard qui n’aura pas lieu. Il y a aussi les écoles qui sont nos clients. Est-ce qu’elles vont acheter à l’automne?, a ajouté M. Cormier.

Tout ça fait en sorte qu’un choix s’imposait pour sauver l’entreprise qui vend aussi des livres par l’entremise de son site web.

Si on veut sauver les deux autres librairies, il faut en sacrifier une. C’est notre petite dernière qu’on aimait tellement. À mes yeux, c’était souvent la plus belle des trois, mais c’est elle qu’on doit malheureusement fermer.

Julien Cormier, copropriétaire de la Librairie Pélagie

Les différentes aides gouvernementales ont épaulé l’entreprise, mais n’ont pas été suffisantes selon le copropriétaire. Pour l’instant, les succursales de Caraquet et de Shippagan sont épargnées, elles ne fermeront pas.

On n’en est pas là. Ce n’est pas encore à ce point dramatique. Pour Shippagan et Caraquet, il n’y a pas de problème pour l’instant, mais si la COVID devait durer encore quelques années..., a laissé entendre M. Cormier.

C’est en juillet 1989 que Julien Cormier et Isabelle Bonnin ont créé la Librairie Pélagie dans la Péninsule acadienne. À Bathurst, elle est la seule librairie francophone pour les régions Chaleur et Restigouche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi