•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marche pacifique à Moncton, parce que « le racisme, ça existe ici aussi »

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

Marche pacifique à Moncton, parce que « le racisme, ça existe ici aussi »

Rattrapage du lundi 1 juin 2020
Une femme noire tient une pancarte où il est inscrit « Black lives matter ».

Une manifestation en lien avec la mort de George Floyd a lieu à Montréal, dimanche.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Une marche pacifique est organisée lundi le 1er juin, à 13 h, en partance du parc Victoria de Moncton pour appuyer le mouvement américain Black Lives Matter suite au décès de George Floyd aux mains d'un policier blanc.

Plusieurs marches ont déjà eu lieu dans de nombreuses villes canadiennes. Pour une des organisatrices de l’évènement à Moncton, Nellys Kalgora, il est important en tant que jeune fille noire d’appuyer cette cause pour démontrer sa solidarité avec la communauté noire locale et celle des États-Unis, et pour ouvrir un dialogue avec tous les citoyens de la ville.

Plusieurs personnes se disent qu’au Canada c’est calme, il n’y a pas autant de brutalité qu’aux États-Unis. C’est vrai, mais c’est sûr que la réalité est différente pour nous, les personnes de couleur.

Nellys Kalgora

L'étudiante de 12e année de l’École l’Odyssée de Moncton remarque qu'ici le racisme prend différentes formes. La jeune femme s’est déjà fait suivre à plusieurs reprises dans les magasins, pour se faire demander si elle avait le droit d’être là, ou si elle avait payé pour ses choses. Elle remarque aussi que parfois, lorsqu’elle marche dans la rue, les gens vont changer de trottoir pour l’éviter. En tant que personnes noires qui vivent [ces situations], c’est du racisme.

Nellys Kalgora est heureuse de constater que plusieurs centaines de personnes ont signalé leur présence à la marche sur la page Facebook de l'évènement.

Je peux vous dire que c’est plus de personnes que je pensais. Moi dans ma tête, [si c'était] 10 personnes qui venaient j’aurais été contente, même si c’était 3 personnes. Mais le fait qu’il y en ait plusieurs centaines, ça me fait plaisir.

Elle rappelle que cette marche est pacifique et souhaite que les participants aient un bon comportement et qu’ils respectent les règles sanitaires.Si nous faisons ce qui est bien, en respectant les règles, on peut bien réussir et faire passer le très bon message que je veux faire passer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi