•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Renauds Mills : une plantation de cannabis prend forme

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

Renauds Mills : une plantation de cannabis prend forme

Rattrapage du vendredi 17 janvier 2020
Un homme souriant devant un chantier de construction.

Marc LeBlanc, président de Solargram Farms

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Le président d'une entreprise qui se lance dans la culture du cannabis croit que le Nouveau-Brunswick deviendra un leader mondial dans cette industrie.

Marc LeBlanc est président de Solargram. Il explique que la province a rapidement développé une expertise dans la culture du cannabis.

Depuis quelques semaines des ouvriers installent une clôture autour de la future mégaferme de cannabis à Renauds Mills, près de Saint-Antoine dans le comté de Kent au Nouveau-Brunswick.

Ce projet de production de cannabis à ciel ouvert est énorme. L’objectif est de produire 20 000 kilogrammes de marijuana par année. La sécurité y sera importante : 3000 mètres de clôture et 300 caméras de surveillances. De 50 à 70 emplois devraient être créés cette année et 200 d’ici deux ans selon les promoteurs du projet.

L’investissement est aussi important. L’entrepreneur Marc LeBlanc estime que de 15 à 20 millions de dollars seront investis pour réaliser le projet.

Le Nouveau-Brunswick est bien placé pour profiter de ce nouveau marché, surtout du point de vue médical, mais aussi en ce qui a trait de l’aspect récréatif.

Il y a quand même l’aspect récréatif. Il y a quand même des gens qui aiment acheter ces produits-là. Pour moi, c’est de faire partie d’une industrie qui est en pleine évolution. C’est super intéressant du point de vue de l'entrepreneuriat. Ça ne vient pas chaque jour ces occasions-là, a confié M. LeBlanc.

Un projet similaire avait échoué près de Cap-Pelé en 2019. Cette fois-ci, la ferme est située en milieu plus rural. Ted Langis habite tout près et il est président du district de services locaux de Renauds Mills. Il ne voulait pas accorder d’entrevue, mais il a quand même affirmé que le projet, pour l’instant, ne le dérange pas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi