•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le refuge Nazareth enfin ouvert aux sans-abri

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

Le refuge Nazareth enfin ouvert aux sans-abri

Rattrapage du mardi 3 décembre 2019
Deux personnes qui marchent entre des lits à étage dans un refuge.

Le nouveau refuge de la Maison Nazareth à Moncton compte 64 places.

Photo : Radio-Canada / Shane MaGee

Le nouveau refuge de la Maison Nazareth à Moncton a finalement ouvert ses portes lundi soir, après plusieurs mois de retard. Une vingtaine de sans-abri ont été en mesure de bénéficier d'un lit chaud pour y passer la nuit.

L’établissement de la rue Albert, au centre-ville de Moncton, devait d’abord ouvrir en août. Le projet de construction a été plus complexe que prévu.

L’édifice a été acheté pour la somme de 775 000 $. Les gouvernements ont injecté 480 000 $. La facture a finalement atteint près de 1,3 million de dollars selon le directeur général de l’organisme, Jean Dubé.

Un ancien édifice commercial recouvert de tôles ondulées

La Maison Nazareth comptait ouvrir son nouveau refuge le long de la rue Albert le 1er août, mais il lui reste encore à régler certaines choses.

Photo : CBC/Shane Magee

Pour mener à bien le projet, il a entre autres fallu creuser à plus de quatre pieds (122 cm) sous terre pour effectuer des travaux de plomberie. L’immeuble est encore en rénovation. C’est pourquoi entre autres que les bénéficiaires ne pourront seulement y passer la nuit pour le moment. Et, c’est aussi pourquoi la facture risque encore de grimper selon M. Dubé.

Je vais cogner aux portes des paliers de gouvernement. Je pense que c’est une responsabilité collective, l’itinérance. Ça n’appartient pas qu’à la Maison Nazareth, a souligné M. Dubé.

Michèle Nadeau, directrice générale du YWCA et membre du comité directeur des sans-abri du Grand Moncton, soutient qu’il y a 150 personnes itinérantes dans la région, dont 87 femmes.

Le nouveau refuge pourra bientôt accueillir un total de 64 itinérants dans quelques jours. Son ouverture se fait un peu tard selon Mme Nadeau.

Oui c’est tard parce qu’on avait discuté d’une ouverture au mois d’août et les choses ont fait que l’objectif n’a pas été réalisé. Le froid est arrivé. C’était très alarmant que les gens étaient dehors et qui passaient des nuits dehors, a indiqué Mme Nadeau.

C’est certain que les gens qui ont besoin de ces services-là ne savaient où aller, a-t-elle ajouté.

Même tardive, l’ouverture du refuge est la bienvenue. Même si cette étape est importante, elle ne doit être qu’une étape.

L’hiver, lors de grands froids, c’est nécessaire d’avoir un endroit comme ça, mais ce n’est pas une solution à long terme. Vraiment une solution à long terme c’est du logement permanent avec des services soutien, a avancé Mme Nadeau.

Sans plus de logements abordables pour les plus démunis, une responsabilité du gouvernement provincial, il sera difficile de régler le problème de l’itinérance dans le Grand Moncton.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi