•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

Logements abordables : la Ville de Moncton promet 6 millions $

Rattrapage du mardi 3 novembre 2020
Dales Hicks parle au conseil municipal.

Dale Hicks, fondateur de Marée montante

Photo : Radio-Canada / Shane Magee

Une solution partielle au manque de logements pour les personnes à faible revenu à Moncton a franchi une nouvelle étape lundi. Le conseil municipal accepte d'investir six millions de dollars pour la création de logements abordables, mais cet argent ne sera pas versé sans un appui financier égal du gouvernement provincial.

Le conseil municipal s'est prononcé en faveur du projet lors d'une réunion, lundi soir.

Le projet, mis de l'avant par l'organisme Marée montante (Rising Tide), vise à construire 125 unités de logement abordable d'ici trois ans à Moncton. Pour y arriver, le groupe à but non lucratif compte rénover des maisons abandonnées ou en mauvais état.

Ce n’est pas juste de leur trouver une place à coucher qui est confortable. On a besoin d’ajouter les services de la province.

Paul Robichaud, Marée montante

La municipalité injectera les fonds dans le projet seulement si le gouvernement provincial investit le même montant.

Selon le conseiller Charles Léger, un million de dollars proviendront du fonds de réserve et la différence pourrait être trouvée dans le report de certains projets. Des projets dont la majorité de nous ne va jamais s’en apercevoir, a-t-il avancé, en ajoutant que la provenance des fonds nécessaires serait précisée au cours de la semaine.

La majorité des conseillers se sont prononcés en faveur du projet. Seul le conseiller Paul Pellerin a voté contre l’initiative, en précisant qu’il souhaitait obtenir davantage de précisions sur comment cette décision pourrait influencer les finances de la municipalité.

Un homme étendu sur un banc avec des couvertures.

Un itinérant dort sur un banc au parc Victoria, à Moncton.

Photo : Radio-Canada / Guy R. LeBlanc

Pas qu'un enjeu financier

Pour le conseiller Charles Léger, il s’agit de la question la plus « émotionnelle » sur laquelle le conseil municipal a dû se pencher depuis qu’il a été élu.

On prend des décisions parfois avec des montants beaucoup plus élevés, mais celle-ci c’est certainement une décision qui est à l’extérieur d’une prise de décision normale d’une municipalité, a confié M. Léger.

C’est une initiative qui est une solution à long terme, a précisé le conseiller.

M. Léger dit avoir pleinement confiance en le groupe Marée montante. Il y a urgence d’agir selon lui, alors que le coût des logements augmente et que l’itinérance devient un enjeu de plus en plus criant dans la région.

C’est un signal qu’il faut faire quelque chose. Malheureusement on doit agir vite parce qu’on voit déjà les pressions au niveau des loyers qui augmentent et la perte de logements abordables. Ce projet-ci, c’est du logement abordable, mais aussi des services nécessaires de support qui vont permettre à notre communauté de bien se positionner dans le futur, a indiqué M. Léger.

Fredericton évalue la situation

Le ministre du Développement social, Bruce Fitch, salue la décision de la Ville de Moncton et promet que le gouvernement provincial va se pencher sur la situation en prendre une décision en temps opportun.

Nous savons que la question du logement est une question importante pour plusieurs communautés de la province. Nous comprenons l'importance pour tous les Néo-Brunswickois de pouvoir accéder à une maison abordable et confortable, dans une communauté sécuritaire et inclusive, affirme le ministre dans une déclaration écrite.

Bruce Fitch rappelle que le gouvernement provincial investit plus de 97 millions de dollars dans divers programmes liés aux logements au Nouveau-Brunswick.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi