•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

L'immigration en temps de pandémie : délais, frustrations et inquiétudes

Rattrapage du mercredi 28 octobre 2020
Une personne qui sort d'un aéroport.

Les personnes qui arrivent de voyage doivent s'isoler pendant une période de 14 jours. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Le confinement et les directives en lien avec la pandémie ne sont pas faciles pour les Canadiens, mais pour les nouveaux arrivants, il s'agit d'un véritable parcours du combattant alors qu'ils apprivoisent un nouveau pays et un nouvel environnement.

La petite famille tunisienne de Mondher Ben Mbareket a obtenu son visa et sa confirmation de résidence permanente avant le 18 mars. Cette date est importante parce que pour ceux qui ont obtenu leurs papiers après, ça prend une autorisation spéciale.

Partir de la Tunisie n’a pas été une mince tâche. Les vols sont rares. Le premier vol est annulé. La deuxième fois n’a pas été non plus la bonne.

On était prêt à partir avec une valise et tout. À la dernière minute, lorsqu’on a eu l’annulation, on n’avait même pas un emplacement pour passer deux nuits.

Mondher Ben Mbareket

La famille se trouve finalement un troisième vol, avec escale de 17 heures à Montréal. Avec une petite fille âgée de 5 ans, encore là, l’épreuve est difficile.

Arrivée à Moncton cet été, la famille s’adapte, mais en quarantaine, il y a des embûches à surmonter, comme faire l’épicerie.

Au départ, c’était comment avoir accès à la nourriture et comment faire des commandes en ligne alors qu’on n’avait de carte de crédit ou de méthode de paiement international. Du coup, on a eu pas mal de problèmes liés à ça, a-t-il expliqué.

Les organismes d’aide aux nouveaux arrivants du Grand Moncton a aidé la famille à passer au-dessus de ce problème et plusieurs autres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi