•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La langue française en péril en Louisiane

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

La langue française en péril en Louisiane

Rattrapage du mardi 30 juin 2020
Un drapeau acadien.

Un drapeau acadien.

Photo : Associated Press / Chitose Suzuki

Les Cadiens de la Louisiane sont engagés dans une course contre la montre pour sauver l'année scolaire de milliers d'élèves en immersion française.

Une cinquantaine d'enseignantes de français risquent de ne pas pouvoir entrer aux États-Unis à cause d'une décision de l'administration de Donald Trump.

L'immersion en Louisiane c'est le dernier espoir d’ garder la langue française vivante. Il y a plus de 5000 élèves qui apprennent le français dans cette région des États-Unis avec des accents de littéralement partout dans la Francophonie. Des enseignants de la France, de la Belgique, des pays de l'Afrique et aussi de l'Acadie se rendent en Louisiane pour y travailler.

L'année scolaire commence en août en Louisiane, mais cette année le recrutement des enseignants est devenu soudainement très compliqué. Un décret présidentiel signé la semaine dernière élimine le visa de travail temporaire, ce qui veut dire qu'une cinquantaine d'enseignantes, surtout des Françaises, risquent de ne pas pouvoir se rendre en salle de classe cette année.

Alors l'éducation pour ces petits enfants-là ça ne sera pas rose à la rentrée. Puis ce n’est pas cool pour les enfants. Ce n’est pas cool pour les parents. Ce n’est pas cool pour les directeurs d'école qui ont des enseignants dans les classes qui n'enseignent pas. Mais aussi l'enseignement francophone en Louisiane c'est ça qui sauve la langue française en Louisiane tout de suite. Puis si on perd une année c'est un gros recul en arrière et on a peur des conséquences, explique celle qui pilote ce dossier chez les Cadiens, Peggy Somers-Feehan.

Celle qui est originaire du Nouveau-Brunswick et établie en Louisiane depuis 21 ans est Conseil pour le développement du français en Louisiane. Les Cadiens se mobilisent et font pression sur leur gouvernement afin qu’il permette aux enseignants de l’étranger de pouvoir entrer en Louisiane à temps pour la rentrée scolaire.

Alors nous notre solution et la seule solution vraiment qu'on a pour que ça soit normal à la rentrée c'est que les enseignants aient une exemption de la suspension des visas. C'est-à-dire qu'on veut que nos enseignants reçoivent le visa comme les travailleurs médicaux ont une exemption. Et comme les étudiants en médecine ont une exemption. Il y a quelques catégories de chercheurs médicaux qui ont des exemptions. Mais nous on veut avoir les mêmes exemptions pour nos enseignants que ces gens-là. Alors on dit que si eux ont des exemptions nous on peut en avoir. C'est important l'éducation des enfants. On veut nos enseignants à la rentrée, souligne Mme Somers-Feehan.

Déjà que la rentrée prévue sera plus complexe en raison de la COVID-19, le manque d'enseignants en immersion française rend la situation encore plus compliquée pour plusieurs écoles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi