•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une commission d'enquête réclamée pour mieux comprendre les peuples autochtones

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

Une commission d'enquête réclamée pour mieux comprendre les peuples autochtones

Rattrapage du vendredi 26 juin 2020
Marche silencieuse à Moncton, au Nouveau-Brunswick, en l'honneur des deux Autochtones tués par des policiers.

Marche silencieuse à Moncton, au Nouveau-Brunswick, en l'honneur des deux Autochtones tués par des policiers.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Une avocate spécialisée en droit autochtone estime qu'il faut agir pour changer le système de justice au Nouveau-Brunswick.

Renée Pelletier, une avocate de Toronto, propose des pistes de solution qui permettraient que les Autochtones soient traitées de façon plus équitable. Elle connaît bien le dossier en Atlantique, puisqu’elle est originaire de Fall River, en Nouvelle-Écosse. Elle ne se définit cependant pas comme Autochtone, quoiqu'elle ait des racines dans la communauté malécite dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick.

Environ 300 personnes sont réunies à Moncton pour une marche silencieuse à la mémoire de Chantel Moore.

Environ 300 personnes sont réunies à Moncton pour une marche silencieuse à la mémoire de Chantel Moore.

Photo : Radio-Canada / Michelle LeBlanc

Elle se dit profondément bouleversée par les récents événements au Nouveau-Brunswick qui ont mené à la mort de Chantel Moore et de Rodney Levi. Selon elle, les gouvernements devraient créer une commission d'enquête sur la discrimination systémique au Nouveau-Brunswickqui, qui serait gérée par des peuples autochtones.

La gestion des services policiers dans les communautés autochtones devrait être confiée aux Premières Nations, selon elle. Actuellement, le service est offert par la GRC. Elle joint ainsi sa voix à plusieurs autres intervenants qui réclament la même chose.

Je ne suis pas certaine que les peuples non autochtones comprennent vraiment à quel point il y a de la discrimination. Particulièrement dans le système judiciaire. Alors je pense qu'une enquête pourrait vraiment regarder aux questions de discrimination pour que le peuple dans la province puisse finalement vraiment comprendre la situation, a expliqué Mme Pelletier.

L’avocate propose aussi la création d'une nouvelle agence pour traiter les problèmes de santé mentale. Elle abonde ainsi dans le sens de ceux qui disent que les policiers n'ont pas la formation requise pour composer avec des personnes en crise.

Ça serait merveilleux d'avoir une agence de personnes qui ont la formation requise et qui pourraient avoir comme objectif de répondre aux appels de santé mentale, a-t-elle souligné.

Pour l’avocate Renée Pelletier, il faut agir rapidement puisqu’il y a en ce moment une occasion de répondre à plusieurs questions fondamentales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi