•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La bibliothèque, ce n'est pas seulement pour emprunter des livres

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

La bibliothèque, ce n'est pas seulement pour emprunter des livres

Rattrapage du mardi 21 janvier 2020
Une femme vêtue d'un manteau d'hiver examine la sélection de DVD dans un rayon d'une bibliothèque publique.

Galina Gaudreault utilise plusieurs services de la Bibliothèque publique de Moncton.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

La bibliothèque publique change. Une étude de l'Université du Nouveau-Brunswick révèle que l'achalandage des bibliothèques a augmenté de 8 % depuis 2010.

Cette hausse est encore plus marquée dans les grands centres comme Moncton, Fredericton et Saint-Jean où elle est de 19 %.

Les gens fréquentent surtout les bibliothèques pour y emprunter des livres, mais plusieurs autres services y sont offerts. À Moncton, par exemple, on peut y sortir des films et utiliser un ordinateur public afin d’accéder à internet. Il y a des espaces où les enfants peuvent jouer.

Le prêt de livre reste encore le service le plus populaire malgré tout ce que les bibliothèques font dans la communauté pour développer l’amour de la lecture et où l’apprentissage tout au long de la vie avec toutes les couches de la population, explique Chantal Bellemare, directrice de la Bibliothèque publique de Moncton.

Une femme devant des étagères de livres.

Chantal Bellemare, directrice de la Bibliothèque publique de Moncton

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Les utilisateurs de la bibliothèque du centre-ville de Moncton sont très diversifiés. Des aînés à la retraite en passant par des hommes d’affaires et des gens aux prises avec des problèmes de santé mentale ou de dépendances.

Galina Gaudreault est une mère de famille et est prestataire d'aide sociale à la recherche d’un emploi. Elle visite la bibliothèque pour ses enfants, mais aussi pour utiliser plusieurs autres services.

J’ai deux jeunes enfants, donc je viens ici pour prendre des livres. Je n’ai pas internet à la maison, donc je n’ai pas Netflix et rien de tout ça. Alors, je viens prendre des DVD aussi pour me divertir, a souligné Mme Gaudreault qui visite l’établissement en s’y rendant à pied.

Un homme travaille sur un ordinateur dans une bibliothèque.

Michael Thompson utilise les ordinateurs de la bibliothèque de Moncton pour travailler.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Même si « le flânage est bienvenu » selon Mme Bellemare, Michael Thompson n’est pas à la bibliothèque pour « faire des niaiseries ». Le retraité s’y rend pour travailler et sortir de la maison.

J’aime tout dans la bibliothèque. J’aime les livres. J’aime l’ambiance. C’est calme et confortable. J’aime travailler ici, mieux qu’à la maison. C’est sortir de la maison. Je suis à la retraite et sortir, ça fait du bien, a souligné M. Thompson.

La bibliothèque continue d’innover et veut jouer un rôle important dans la communauté. Récemment, à Moncton, des tablettes ont été installées sur lesquelles les plus démunis peuvent prendre de la nourriture non périssable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi