•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rogersville : exemple d'une Coop qui tient le coup

La matinale

Avec Martine Blanchard

En semaine de 6 h à 10 h au N.-B.,
9 h à 10 h en Atlantique (9 h 30 à 10 h 30 à T.-N.-L.)

Rogersville : exemple d'une Coop qui tient le coup

Rattrapage du jeudi 12 décembre 2019
Un femme sortant d'une épicerie avec son panier de provisions.

Mariette LeBlanc, cliente de la Coopérative de Rogersville

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

La Coopérative de Rogersville démontre qu'il est possible de tenir le coup, malgré un déficit important.

Il y a trois ans, les dirigeants de cette coopérative avaient tiré la sonnette d'alarme alors que le déficit dépassait les 770 000 $. Impossible de savoir dans quelle situation financière se trouve maintenant la Coopérative. Nos demandes d’entrevue sont restées sans réponse.

Mais la population devait être au rendez-vous pour sauver son magasin. Et les gens semblent avoir entendu l’appel.

Des clients rencontrés à la sortie de l’épicerie ont par ailleurs constaté une amélioration.

Si les gens ne font pas leur épicerie dans leur communauté, les magasins ne vont pas rester ouverts. Je crois que les gens viennent plus ici, je trouve que ça marche mieux, a indiqué Mariette LeBlanc qui a bon espoir que le magasin reste ouvert.

Il faut acheter local pour encourager, parce qu’on a des fermiers qui vendent leurs produits ici et des gens qui vendent leurs produits ici qui viennent tous de la région, a précisé Sofiane Khalfi, un autre client.

Certaines personnes aiment cependant toujours mieux faire la route jusqu’à Moncton, à une centaine de kilomètres, pour faire quelques économies.

Quand je monte à Moncton, je vais chez Costco, a dit Raymond LeBlanc. Les prix sont meilleurs à Moncton qu’ils le sont ici, a-t-il ajouté.

Madeleine Babineau est une employée de longue date de la Coopérative de Rogersville. Elle constate que la situation semble s’être améliorée au cours des dernières années.

Ça va bien. On a eu des rénovations de faites. Ça va vraiment bien, a confié Mme Babineau.

Une centaine de personnes s’étaient rassemblées un soir d’octobre 2016 pour l'assemblée générale annuelle de la Coopérative de Rogersville, à l'école W.-F.-Boisvert. C’est à ce moment que les membres avaient appris la position financière précaire de leur coopérative.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi