Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sandra Gagnon
Audio fil du mardi 18 décembre 2018

Bilinguisme des ambulanciers au Nouveau-Brunswick : retour devant les tribunaux?

Publié le

Un paramédical ferme les portes d'une ambulance.
Le président de la FCFA, Jean Johnson, a déclaré que les francophones du pays ont été mis dans une situation, où ils devrons resister pour portéger leurs droits.   Photo : Radio-Canada / Catherine Allard

Le gouvernement Higgs ordonne à Ambulance Nouveau-Brunswick de ne plus exiger le bilinguisme des ambulanciers. Cette décision a été prise à la suite d'une recommandation d'un arbitre du travail pour qui l'ancienneté devait primer sur les compétences linguistiques.

Cette annonce fait vivement réagir les intervenants acadiens, notamment à la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick. Son président, Robert Melanson, y voit une atteinte directe aux communautés acadiennes et francophones.

Nous avons 63 000 unilingues francophones, ça met en jeu la santé des Acadiens.

Robert Melanson

Il en appelle à la solidarité de l’ensemble des francophones du pays.

Pour sa part, Jean Johnson, le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada, constate qu’entre l’Ontario et, maintenant, le Nouveau-Brunswick, les droits des francophones sont de en plus en plus fragilisés.

Chargement en cours