Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sandra Gagnon
Audio fil du mercredi 10 octobre 2018

Investir dans l’immobilier à Calgary? Pas si vite!

Publié le

Des pancartes à vendre à Calgary.
Les ventes de maisons sont en baisse à Calgary   Photo : Radio-Canada

Le nombre d'habitations vendues sur le marché immobilier de Calgary a atteint son niveau le plus bas en 10 ans.

L’inventaire d’habitations à vendre s’élève à 7 941 selon le Calgary Real Estate Board (CREB). En septembre, seulement 1 272 ont été vendues soit 13 % de moins que l’an dernier à la même époque.

L’incertitude liée au chômage et aux taux d'intérêt élevés n'encouragent pas les Calgariens à acheter, explique Ann-Marie Lurie, économiste en chef au CREB.

Même si nous voyons une croissance économique, nous ne voyons pas de créations d’emplois.

Ann-Marie Lurie, économiste en chef à CREB

Todd Hirsch, économiste à ATB Financial, en arrive aux mêmes conclusions. Il explique que le secteur de l’énergie est très prudent à cause du manque de pipelines. Résultat : les industries investissent moins et créent peu d’emplois. Le taux de chômage a même atteint 8% le mois dernier.

Alors cette mauvaise situaton pour les vendeurs peut devenir un bonne occasion pour les acheteurs en quête d’investissement. Pas pour Pierre Fournier, analyste financier pour SAGE Connected, une division de Raymond James, qui conseille de ne pas spéculer en ce moment.

Le marché immobilier au Canada est surchauffé, et à Calgary la vente des maisons a baissé de 15 % depuis l’an dernier mais leur prix n’a baissé que de 2 % : il y a une dissociation.

Pierre Fournier, analyste financier pour SAGE Connected, une division de Raymond James

Si le marché immobilier ne reprend pas, pas le prix des maisons s'ajustera mais à la baisse et le bien immobilier perdra de la valeur.

Chargement en cours