Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sandra Gagnon
Audio fil du lundi 9 avril 2018

Abandon possible de TransMountain  :  vers une crise constitutionnelle?

Publié le

Des bouts de pipeline sur le sol devant les montagnes
Des morceaux de pipeline sur les terrains de Trans Mountain à Kamloops en Colombie-Britannique   Photo : Jonathan Hayward/La Presse canadienne

Le ton s'envenime une fois de plus entre l'Alberta et la Colombie-Britannique à la suite de l'annonce que l'entreprise Kinder Morgan elle envisage d'abandonner son projet d'agrandissement du pipeline Trans Mountain.

La première ministre albertaine, Rachel Notley, a promis de se porter à l'offensive dans sa défense du projet face au gouvernement britanno-colombien. La journaliste Charlotte Dumoulin raconte les derniers développements de la journée dans ce dossier. Le politologue Frédéric Boily du Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta et Christophe Krolik, professeur à la Faculté de droit de l'Université Laval, spécialisé dans le droit des ressources naturelles et de l'énergie, commentent l'impasse actuelle.

À lire aussi :

- Un possible abandon de Trans Mountain évoqué par Kinder Morgan
- Trans Mountain : l’Alberta promet d’être « très offensive » contre la C.-B.

Chargement en cours