Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sandra Gagnon
Audio fil du vendredi 16 février 2018

Qui parle un « bon » français?

Publié le

Quatre personnes discutent autour d'une table.
Il existe des centaines de façons de parler le français dans le monde.   Photo : Getty Images / PeopleImages.com

L'Acadienne Roxann Guerrette a lancé tout un débat sur la qualité du français au Canada cette semaine. Elle affirmait, dans une publication Facebook, avoir honte de sa façon de parler français depuis son arrivée en France où elle poursuit ses études.

Gabriel Poliquin, docteur en linguistique de l'Université Harvard et avocat franco-ontarien, fait partie de ceux qui croient que le français parlé en Acadie ou en Alberta n'a rien à envier au français parisien. Il affirme que les différentes variétés du français n'ont pas de valeur intrinsèque, mais que certains pensent que leur variété est supérieure aux autres. Il croit également qu'il est essentiel de cultiver une fierté locale de sa façon de parler tout en développant une fierté de faire partie de la francophonie mondiale.

À écouter aussi :

- Parler acadien : Roxann Guerrette s’explique
- Notre accent construit notre identité, pour le meilleur et pour le pire


Chargement en cours