•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pourquoi encore des poupées aux filles et des camions aux garçons?

La croisée

Avec François Joly

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Pourquoi encore des poupées aux filles et des camions aux garçons?

Audio fil du jeudi 21 décembre 2017
Des ensembles de jouets qui visent les garçons et les filles

Les stéréotypes de genres commencent dès la petite enfance.

Photo : ICI Radio-Canada/Émélie Rivard-Boudreau

« Quand on incite les petites filles dès l'âge de 5 ans à porter des talons hauts de princesse, qu'on les maquille et qu'on leur offre des bijoux, bien ce n'est pas très incitatif à se développer et à se dépasser », affirme Francine Descarries, professeure au département de sociologie à l'Université du Québec à Montréal et directrice scientifique du réseau québécois en études féministes.

Elle constate que les jouets pour les enfants perpétuent encore des stéréotypes de genre et cela a un impact certain sur leur développement. Elle conseille aux parents de chercher un équilibre dans le type de jouets qu'utilisent leurs enfants et de préférer les jeux éducatifs. « Pour les garçons comme pour les filles, venez avec des jouets qui forcent la créativité, qui forcent l'inventivité, qui forcent la mobilité. »

À lire aussi : 

- Les jouets n'ont plus de genre
- Des jouets pour garçons, des jouets pour filles... vraiment?

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi