•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’immersion française nuit-elle aux écoles francophones?

La croisée

Avec François Joly

En semaine de 15 h 30 à 18 h

L’immersion française nuit-elle aux écoles francophones?

Audio fil du lundi 23 octobre 2017
La rentrée de l'école de Sherwood Park à la Cité Francophone

La rentrée de l'école de Sherwood Park à la Cité Francophone à Edmonton en Alberta.

Photo : Laurent Pirot/ICI Radio-Canada

Si tous les élèves qui ont droit à l'éducation française choisissaient une école francophone au lieu d'une école d'immersion, il y aurait deux fois plus d'élèves dans le système scolaire francophone au pays, affirme Roger Paul, directeur général de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones.

Il affirme que les élèves qui fréquentent un programme d'immersion française n'ont pas une meilleure maîtrise des deux langues officielles. Les élèves des écoles francophones développent un bilinguisme durable selon lui, plutôt qu'une connaissance superficielle de la langue française. Il affirme également que des questions plus précises devraient être posées dans le recensement fédéral pour avoir une meilleure idée du nombre d'ayants droit à l'éducation francophone qui se trouvent dans les différentes régions du pays.

À lire aussi :

- Les programmes d’immersion française victimes de leur succès en Ontario
- Immersion française : les écoles peinent à recruter des enseignants qualifiés

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi