•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La croisée

Avec Sandra Gagnon

En semaine de 15 h 30 à 18 h

La poursuite liée au sort du Campus Saint-Jean décortiquée

Rattrapage du mardi 1 septembre 2020
Vue d'ensemble du pavillon McMahon par une journée ensoleillée d'été.

Le Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

L'avocat spécialisé en droits linguistiques Mark Power décortique la poursuite intentée par l'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA) contre le gouvernement albertain par rapport au financement du Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta.

Mark Power croit que le gouvernement albertain et l'Université de l'Alberta prendront plus de temps que le délai prescrit pour répondre à la poursuite, comme c'est souvent le cas dans ce genre de cause.

Selon lui, le gouvernement et l'université sous-financent le Campus Saint-Jean depuis des années.

Il souligne que l'ACFA est prête à tout moment à entreprendre des discussions sérieuses pour tenter de régler le problème à l'extérieur des tribunaux, mais est déterminée à obtenir un gain minimum pour le Campus Saint-Jean.

L'ACFA affirme que l'université et le gouvernement ne versent pas le financement prévu par étudiant qui fréquente le campus et voudrait à tout le moins corriger cette situation.

La poursuite allègue également que l'article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés qui assure le droit à une éducation en français au primaire et au secondaire n'est pas respecté.

Le Campus Saint-Jean forme une grande part des enseignants des écoles francophones de la province. Le gouvernement albertain se doit d'assurer que suffisamment d'enseignants qui maîtrisent le français sont formés pour répondre aux besoins dans les écoles, selon les plaignants.

Par ailleurs, un jugement de la Cour Suprême rendu en juin concluait que le sous-financement d'écoles francophones en milieu minoritaire violait l'article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés.

Mark Power soutient aussi que l'entente de 1976 conclue pour intégrer le Campus Saint-Jean à l'Université de l'Alberta s'applique, peu importe la situation financière de la province et de l'université.

Il s'attend à ce que le gouvernement et l'Université de l'Alberta répondent à la poursuite de l'ACFA cet automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi