•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La croisée

Avec Sandra Gagnon

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Productions Loft et Far West Productions se démarquent aux prix Rosie

Rattrapage du jeudi 13 août 2020
Montage photo : Marie-France Guerrette assis sur un banc à côté d'un caméraman pendant un tournage et Jessica en discussion avec son collègue et caméraman pendant la lecture d'un script.

Productions Loft et Far West Productions sont en nomination pour plusieurs prix Rosie 2020.

Photo : Productions Loft / JULIANNA DAMER

Les artisans francophones du domaine de l'audiovisuel se font remarquer encore une fois cette année aux prix Rosie de l'Alberta Media Production Industries Association (AMPIA).

La boîte de production Loft est en nomination pour deux prix Rosie, pour sa série How to be French in Colombie-Britannique.

Far West Productions, qui a annoncé récemment sa fermeture, est en nomination pour cinq prix pour sa série Sel et Diesel et pour la série web Abigaëlle et la séduction prénatale.

Marie-France Guérette, réalisatrice-fondatrice des Productions Loft, affirme que le secret de leur succès est de choisir des projets qui les passionnent, qui reflètent la réalité vécue par les francophones de l'Ouest et de s'entourer de personnes en qui ils ont confiance.

Jessica L'Heureux, réalisatrice et une des fondatrices de Far West Productions, abonde dans le même sens et affirme que ces nominations mettent en lumière le travail de nombreuses personnes durant des années sur des projets ambitieux. Elle souligne qu'une série comme Abigaëlle et la séduction prénatale prend environ de deux à trois ans pour être complétée.

Trouver des travailleurs qualifiés dans le domaine qui parlent français est, par contre, un défi pour les deux réalisatrices.

Fait encourageant, elles remarquent toutes deux que le milieu de l'audiovisuel et le gouvernement albertain reconnaissent de plus en plus le travail des boîtes de productions francophones et bilingues. Par exemple, elles ont pu obtenir l'autorisation de déposer une demande de subvention en français et de présenter un dossier de candidature pour un prix Rosie sans devoir tout traduire leur matériel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi