•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Concevoir des vêtements de travail pour les opératrices de machinerie lourde : une question de sécurité

La croisée

Avec François Joly

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Concevoir des vêtements de travail pour les opératrices de machinerie lourde : une question de sécurité

Rattrapage du mardi 18 février 2020
Une femme en habit de construction pose devant de la machinerie lourde

Une femme en habit de construction pose devant de la machinerie lourde

Photo : Women Building Futures

Une équipe de l'Université de l'Alberta développe un tissu ignifuge qui pourra être utilisé pour fabriquer des vêtements plus sécuritaires pour les femmes qui opèrent de la machinerie lourde.

Patricia Dolez, professeure adjointe en écologie humaine à la Faculté des sciences environnementales et agricoles de l'Université de l'Alberta, souligne que les vêtements disponibles sur le marché en ce moment sont prévus pour les hommes.

Elle explique que des vêtements mal ajustés peuvent prendre feu ou être agrippés par une pièce de machinerie plus facilement, ce qui représente un risque pour la sécurité des travailleuses.

C'est Jess Black, une jeune entrepreneure albertaine qui a constaté le besoin de tels vêtements mieux adaptés aux femmes, raconte Patricia Dolez. Elle a travaillé elle-même sur des sites d'exploitation pétrolière et dit s'être retrouvée dans des situations dangereuses en raison de ses vêtements de travail conçus pour des hommes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi