•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

George Blondheim, bâtisseur de la chanson franco-albertaine

La croisée

Avec François Joly

En semaine de 15 h 30 à 18 h

George Blondheim, bâtisseur de la chanson franco-albertaine

Rattrapage du lundi 3 février 2020
Un homme à la plage.

George Blondheim.

Photo : Courtoisie

Un bâtisseur de la chanson albertaine, George Blondheim, s'est éteint des suites d'un cancer samedi à l'âge de 63 ans. Il a été le premier directeur musical du Gala provincial de la chanson Polifonik en 1989 et du gala interprovincial Chant'Ouest en 1990.

Ronald Tremblay, ancien artisan de Radio-Canada Alberta et co-créateur des deux événements, parle de la vie de celui qui a contribué à faire rayonner plusieurs événements de la chanson d’expression française de l’Alberta dans les année 1970 et 1980.

C’est un personnage, George. Ce dont je me souviens le mieux ce sont les quelques jours ou les quelques semaines avant le premier gala albertain de la chanson alors que tout était encore à construire. Ce n’était pas facile de travailler avec George [à cause de sa procrastination], mais le résultat était toujours extraordinaire, confie-t-il.

C’est un gars qui marchait à son propre rythme.

Ronald Tremblay, co-créateur de Polifonik et de Chant'Ouest

George Blondheim laisse dans le deuil son épouse Joanne, ses sœurs Nina Stafford, Marg Blondheim-Whetstone, Frannie Blondheim et plusieurs nièces et neveux.

Il est né et a grandi à Edmonton. Il a ensuite vécu entre Los Angeles, Vancouver, Kelowna et Edmonton pendant de nombreuses années.

Sa femme et lui étaient heureux de revenir dans sa ville natale d'Edmonton au printemps 2018.

À l'automne 2018, il a été diagnostiqué avec une forme rare de cancer.

Le service commémoratif aura lieu à l’église Robertson-Wesley United Church d'Edmonton le 10 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi