•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La croisée

Avec Sandra Gagnon

En semaine de 15 h 30 à 18 h

La température normale du corps humain maintenant à 36,6°C

Rattrapage du mercredi 15 janvier 2020
La mère d'une enfant couchée dans un lit prend sa température à l'aide d'un thermomètre.

Trois fois plus d’enfants canadiens ont été hospitalisés pour des cas de grippe cette année par rapport à l’année précédente.

Photo : getty images/istockphoto / PeopleImages

Des chercheurs de l'Université Stanford aux États-Unis ont conclu que la température moyenne normale du corps humain avait baissé au cours des 200 dernières années.

Cette baisse de 37°C à 36,6°C serait attribuable, entre autres, à l'amélioration des conditions de vie, explique Alex Carignan, microbiologiste-infectiologue, chercheur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke et médecin au Québec.

Maintenant que nos maisons sont climatisées l'été, chauffées l'hiver […] on a besoin de beaucoup moins d'énergie pour combler nos besoins de base. La nourriture est beaucoup plus accessible. On dépense moins d'énergie et quand on dépense moins d'énergie, on génère moins de chaleur. 

Également, les progrès de la médecine ont permis de mieux combattre des maladies autrefois très répandues, souligne Alex Carignan.

C'est intéressant de savoir que le fameux 37°C, il datait de données [de] la fin du 18e siècle, une époque où il y avait davantage d'infections chroniques. On parle de tuberculose, syphilis, des infections qui n'étaient parfois pas diagnostiquées, ce qui aurait pu aussi accroître le chiffre de température dite normale par rapport au chiffre qu'on observe aujourd'hui.

Fait intéressant, les chercheurs ont observé une baisse constante de la température moyenne du corps humain, ce qui laisse penser que la température corporelle pourrait continuer de baisser dans le futur. Cette tendance à la baisse pourrait amener à revoir la température à laquelle les médecins estiment qu'un patient fait de la fièvre.

Si on continue dans la même lancée, c'est possible même qu'au cours des prochaines années, on doive redéfinir les standards, donc, potentiellement à la baisse et être à l'affût d'une fièvre à des degrés plus bas.

Pour le moment, les standards d'une fièvre à partir de 38,3°C sont toujours en vigueur, précise le docteur Alex Carignan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi